Les autotests de dépistage de l'infection par le VIH sont arrivés en septembre 2015 dans les officines. L'URPS Pharmaciens a donc mis en place dès septembre 2015 une journée de formation à destination de l'équipe officinale pour accompagner les pharmaciens dans la dispensation de ces autotests VIH en acquérant toutes les connaissances et méthodes de communication pour conduire au mieux les patients dans cette démarche.


Contexte
En effet, en France on estime à 150 000 le nombre de personnes vivant avec le virus de l'immunodéficience humaine (VIH), dont 20%, soit environ 30 000 personnes qui ignorent leur séropositivité. Chaque année 6500 infections à VIH sont diagnostiquées, un nombre relativement stable depuis 2008, et on estime entre 7000 et 8000 le nombre de nouvelles contaminations. Les personnes ignorant leur séropositivité représentent 20% des personnes infectés mais sont à l'origine de plus de la moitié des nouvelles contaminations. D'autre part, la précocité du dépistage et donc de début de traitement conditionne fortement les chances de succès thérapeutique et permet d'éviter l'évolution et les complications de l'infection et de conserver une qualité et une espérance de vie normale. Le dépistage est donc un élément majeur à la fois des efforts de prévention et de traitement du VIH. Les autotests viennent compléter le dispositif de dépistage. En augmentant le panel de solutions possibles, ils permettront de toucher de nouvelles populations c’est pourquoi le rôle du pharmacien et son implication dans la dispensation de ces autotests VIH sera indispensable.

Formation
La formation, mise en place par l’URPS Pharmaciens en association avec un organisme de formation indépendant, se déroule en présentiel sur une journée avec une partie théorique et des cas pratiques. Les objectifs de cette journée sont multiples. Il s’agit tout d’abord que les pharmaciens comprennent les conditions d’utilisation et le fonctionnement des autotests VIH pour pouvoir en faire la démonstration. D’autre part, cette journée de formation est l’occasion de réactualiser les connaissances sur la pathologie et le traitement du VIH mais aussi de connaître les structures de référence vers qui orienter le patient. Enfin, une partie de la journée est consacré à l’apprentissage et la mise en pratique de techniques de communication qui permettront aux pharmaciens de faire face à toutes les situations que ce soit dans le cadre du VIH ou autres. Pour voir les dates des prochaines formations et vous inscrire en ligne cliquez ici.

Outils
Des outils sont mis à disposition des pharmaciens pour les accompagner dans la dispensation de ces autotests, comme un « arbre décisionnel » qui permet au pharmacien qui délivre le test, de vérifier point par point que l’autotest VIH est adapté à la situation du patient et peut donc être délivré. Dans le cadre d’une expérimentation et afin d’adapter au mieux notre formation à la réalité du terrain, il est demandé aux pharmaciens de renvoyer à l’URPS Pharmaciens, ces arbres décisionnels dont l’analyse permettra d’établir les caractéristiques de la demande d’autotest et les attentes des patients dans ce contexte. Un questionnaire de satisfaction est également proposé aux pharmaciens qui ont suivi la formation afin d’avoir leur retour et d’adapter la formation en conséquence. Le deuxième outil mis à disposition des pharmaciens est une « fiche mémo » sous forme de flyer à remettre au patient lors de la dispensation de l’autotest afin qu’il ait toutes les informations essentielles une fois de retour chez lui, au moment où il réalise le test.



Le projet diabète est un projet interprofessionnel qui a pour objectif de favoriser la coopération des professionnels de santé afin d’améliorer la prise en charge des patients diabétiques.

En septembre 2014, l’Agence Régionale de Santé de la région Ile-de-France a fait appel aux différentes URPS (médecins, infirmiers, podologues, sages-femmes, orthoptistes, biologistes et pharmaciens) afin d’améliorer la prise en charge des patients diabétiques.

Afin de parvenir à cet objectif, l’URPS Pharmaciens a pris l’initiative avec les URPS Infirmiers, Orthoptistes, Pédicures-Podologues et Sages-Femmes de mener un travail de réflexion sur ce sujet selon cinq axes : la prévention primaire, le diagnostic précoce, l’éducation thérapeutique du patient, la limitation des complications et la formation des professionnels de santé.

Ce travail de réflexion a mené à proposer un projet diabète inter-URPS, porté par ces cinq URPS, et validé et soutenu par l'ARS Ile-de-France.
Articulé autour des mois d’octobre et novembre 2015 avec pour point de référence la journée mondiale du diabète le 14 novembre, le projet diabète inter-URPS a été déployé sur les cantons de Meaux et Melun en Seine et Marne, Bobigny et Stains en Seine Saint Denis et Argenteuil et Beaumont sur Oise dans le Val d’Oise.

Trois actions principales ont été mises en place :

La première est l'information des professionnels de santé lors de soirées interprofessionnelles qui ont eu lieu sur le mois d’octobre et le début du mois de novembre. Ces soirées, accompagnées par des laboratoires pharmaceutiques partenaires, se sont déroulées dans chacune des six villes précédemment citées.

La deuxième action est l’autotest de glycémie capillaire qui est proposé sous forme de campagne de dépistage durant les mois de novembre, décembre et janvier par toutes les officines du territoire. Des lecteurs de glycémie et le matériel de dépistage sont offerts, par le laboratoire Abbott, aux pharmacies souhaitant participer. Différents outils ont été remis aux pharmaciens afin de faciliter l’orientation vers le médecin en cas de résultat anormal. L’analyse des fiches de suivi renseignées et renvoyées par les pharmaciens permettra d’évaluer cette action.

La troisième et dernière action consistait en des journées d’informations sur le diabète organisées sur le mois de novembre à raison d’une journée dans chacune des six villes. Ces journées permettaient de regrouper au même endroit tous les professionnels de santé concernés par le diabète et ciblaient à la fois le grand public et les diabétiques. Chaque profession de santé a animé un stand suivant son domaine de compétence, l’objectif était de recréer le parcours de soin du diabétique avec des informations sur la pathologie, sa prise en charge, le traitement, le suivi et les complications. Le dépistage par lecture de la glycémie capillaire a également été proposé au public présent lors de ces journées.


Faire de la pharmacie un lieu reconnu pour trouver informations, conseils autour des questions touchant à la santé sexuelle ainsi qu’une orientation adaptée si nécessaire vers un autre professionnel de santé.

Créer autour des pharmacies participant au projet un réseau qui permettra de mettre en lien les différents acteurs concernés : le pharmacien, les médecins généralistes, les médecins gynécologues, les sages-femmes, les infirmières scolaires mais aussi les centres spécialisés (CPEF, centre de dépistage) afin d’améliorer l’orientation par le pharmacien vers les autres professionnels de santé.
 
Concrètement  améliorer la prise en charge à l'officine des questions touchant à la santé sexuelle :
- Qualité de l'accueil (savoir être , ne pas porter de jugement)
- Conseils lors de la dispensation
- Orientation grâce au réseau


Flyer contraception     Carte orientation (4 pages)                  

          
         
 
Pour avoir des informations ou participer à une future expérimentation, envoyez nous un email à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


SITES INTERNET A CONSULTER

Pour toutes questions diverses


altFil Santé jeunes : www.filsantejeunes.com
altPlanning Familial : www.planning-familial.org


Pour toutes questions sur les IVG

altRéseau REVHO : www.ivglesadresses.org 


Pour toutes questions sur les IST

altInfo IST : www.info-ist.fr/index.html

altSIDA Info service: www.sida-info-service.org


Pour trouver les adresses de tous les CPEF par département: Ministère de la santé
www.sante.gouv.fr/les-centres-de-planification-ou-d-education-familiale


DOCUMENTS A TELECHARGER



 REGARD DU Dr PENDOLA SUR LES "TESTS ANGINES" DANS LES OFFICINES

Ce projet est une expérimentation de grande envergure pour la réalisation des TROD angines dans vos officines.
En effet, l’URPS Pharmaciens Ile-de-France estime que la réalisation de ces tests constituera pour vous une aide supplémentaire pour consolider votre conseil officinal et optimiser l'orientation vers un autre professionnel de santé en cas de besoin. En ces temps perturbés, l’URPS Pharmaciens a la conviction que ces nouvelles missions participeront, à travers vous, pharmaciens d’officine, à améliorer l’image de la pharmacie.
 
Pour la réalisation de ces tests dans les bonnes conditions, une journée de formation est indispensable. Cette journée se déroule au siège de l'URPS Pharmaciens Ile-de-France.
 
Vous trouverez ci-dessous les supports à télécharger, nécessaires au bon déroulement de cette opération. Ces supports ont été conçus pour faciliter le déroulé de cette expérimentation et vous placez dans les conditions dictées par l’arrêté du 11 juin 2013 (arrêté actuellement suspendu).
 
Ces éléments vous sont offerts par votre URPS :
  • Une boite de 25 TROD des angines à streptocoque du groupe A. Cette boite vous est offerte par l’URPS Pharmaciens Ile-de-France en partenariat avec les laboratoires Pierre Fabre que nous remercions pour leur accompagnement,
alt
  • Une affiche au format A2 à mettre en vitrine de votre officine,
alt
  • Une affiche, indiquant le tarif, au format A3, à placer à l’intérieur de votre pharmacie,
alt
  • Une fiche procédure, que vous devez compléter, signer et que vous pouvez afficher dans votre espace assurant la confidentialité où les TROD seront réalisés,
alt
  • Un carnet contenant des fiches patients
    (dont un exemplaire doit être systématiquement complété et renvoyé
    à l’URPS Pharmaciens
    par fax au 01 45 44 31 94,
    par courrier au 2, rue Récamier 75007 Paris
    ou par email à l’adresse Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.),
alt
  • Le carnet contient également des lettres pré-écrites à compléter lorsque vous orientez un patient vers son médecin à la suite d’un résultat de TROD positif,
alt
 
  • Un document assurance qualité à archiver.
alt
Nous insistons sur la « fiche patient » car il s’agit de l’élément central de notre évaluation. En effet, nous comptons sur vous pour la remplir intégralement ainsi que cocher toutes les cases nécessaires dans l’arbre décisionnel.
Vous pouvez anonymiser la « fiche patient » mais sachez que nous avons déposé une déclaration à la CNIL expliquant que nous recueillerons, au cours de cette opération, l’identité de patient ainsi que certaines données médicales.

Notre serment nous impose tact et mesure mais il est important de ne pas dévaloriser l’acte du pharmacien, c’est pourquoi nous vous demandons instamment de valoriser la réalisation du test à hauteur de 10 euros par acte.

Plus d'articles...