Les autotests de dépistage de l'infection par le VIH sont arrivés en septembre 2015 dans les officines. L'URPS Pharmaciens a donc mis en place dès septembre 2015 une journée de formation à destination de l'équipe officinale pour accompagner les pharmaciens dans la dispensation de ces autotests VIH en acquérant toutes les connaissances et méthodes de communication pour conduire au mieux les patients dans cette démarche.


Contexte
En effet, en France on estime à 150 000 le nombre de personnes vivant avec le virus de l'immunodéficience humaine (VIH), dont 20%, soit environ 30 000 personnes qui ignorent leur séropositivité. Chaque année 6500 infections à VIH sont diagnostiquées, un nombre relativement stable depuis 2008, et on estime entre 7000 et 8000 le nombre de nouvelles contaminations. Les personnes ignorant leur séropositivité représentent 20% des personnes infectés mais sont à l'origine de plus de la moitié des nouvelles contaminations. D'autre part, la précocité du dépistage et donc de début de traitement conditionne fortement les chances de succès thérapeutique et permet d'éviter l'évolution et les complications de l'infection et de conserver une qualité et une espérance de vie normale. Le dépistage est donc un élément majeur à la fois des efforts de prévention et de traitement du VIH. Les autotests viennent compléter le dispositif de dépistage. En augmentant le panel de solutions possibles, ils permettront de toucher de nouvelles populations c’est pourquoi le rôle du pharmacien et son implication dans la dispensation de ces autotests VIH sera indispensable.

Formation
La formation, mise en place par l’URPS Pharmaciens en association avec un organisme de formation indépendant, se déroule en présentiel sur une journée avec une partie théorique et des cas pratiques. Les objectifs de cette journée sont multiples. Il s’agit tout d’abord que les pharmaciens comprennent les conditions d’utilisation et le fonctionnement des autotests VIH pour pouvoir en faire la démonstration. D’autre part, cette journée de formation est l’occasion de réactualiser les connaissances sur la pathologie et le traitement du VIH mais aussi de connaître les structures de référence vers qui orienter le patient. Enfin, une partie de la journée est consacré à l’apprentissage et la mise en pratique de techniques de communication qui permettront aux pharmaciens de faire face à toutes les situations que ce soit dans le cadre du VIH ou autres. Pour voir les dates des prochaines formations et vous inscrire en ligne cliquez ici.

Outils
Des outils sont mis à disposition des pharmaciens pour les accompagner dans la dispensation de ces autotests, comme un « arbre décisionnel » qui permet au pharmacien qui délivre le test, de vérifier point par point que l’autotest VIH est adapté à la situation du patient et peut donc être délivré. Dans le cadre d’une expérimentation et afin d’adapter au mieux notre formation à la réalité du terrain, il est demandé aux pharmaciens de renvoyer à l’URPS Pharmaciens, ces arbres décisionnels dont l’analyse permettra d’établir les caractéristiques de la demande d’autotest et les attentes des patients dans ce contexte. Un questionnaire de satisfaction est également proposé aux pharmaciens qui ont suivi la formation afin d’avoir leur retour et d’adapter la formation en conséquence. Le deuxième outil mis à disposition des pharmaciens est une « fiche mémo » sous forme de flyer à remettre au patient lors de la dispensation de l’autotest afin qu’il ait toutes les informations essentielles une fois de retour chez lui, au moment où il réalise le test.